LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Après la gloire
Journal de bord d'un rescapé
Quand l'Amour parle plus Fort
Au Revoir Nana
Le courrier de NLVerdier
Sacha l'elegant
La dance du piano
La solution finale
Lettre aux galgueros
Quelle experience
Récit d'Amour
Révolution Pacifique
J'ai adopté un long-nez
D'ou viens-tu?
Picasso
Je la vois...
Macarena
Mon coeur a grandi
arrivee des levriers
La dance du piano

 

TOCAR EL PIANO

Par Marie-Héléne Verdier

www.galgos.fr


Sous titre : il jouait du piano assis 

Voilà un message à publier qui est loin d'être facile à écrire
Comment écrire un article sur un sujet scabreux et décrire une technique de pendaison des galgos sans donner l'impression de faire un descriptif dénué de toute sensibilité?
Si la façon dont les choses sont exprimées sur ce message peut paraître choquante à certains, je veux bien le comprendre et m'en excuse à l'avance 

J'ai vu beaucoup de cas de pendaisons défiler dans ma boîte aux lettres et j'ai été amenée à constater qu'en France tout comme même en Espagne il y avait quelquefois confusion concernant la technique de pendaison appelée "tocar el piano" traduit en français par "la danse du piano" 

Il y a deux façons de pendre son galgo en Espagne suivant les "soi-disant" griefs accumulés contre lui par son maître, ces mêmes griefs qui feront que le galgo devra mourir de mort plus ou moins rapide 

Le galgo qui aura été "malgré tout" un bon galgo aura droit à une pendaison "normale" qui devrait le faire mourir "assez" rapidement sachant que le galguero fera en sorte que ce soit le galgo qui se pende lui-même par épuisement
Il sera pendu plus ou moins haut, sur toute sa longueur avec juste le bout des pattes arrières qui touche le sol ou l'effleure et ce de manière à ce que le galguero comme dit plus haut puisse dire que son galgo n'est pas mort de sa main mais s'est pendu tout seul.
Le galgo fera des efforts pour essayer à l'aide de ses pattes arrières de soulager la traction subie par tout son corps et notamment au niveau des cervicales et ce jusqu'à ce que totalement épuisé il abandonne et se pende lui-même.
Ca, c'est la technique la plus couramment utilisée mais ce n'est pas celle qui est appelée "tocar el piano" 

La deuxième technique, la plus affreuse, sera réservée au "mauvais galgo" et consistera à le pendre dans une position où ses pattes arrières reposeront sur le sol mais ce sont ses pattes avant qui, elles, affleureront le sol. Le galgo qui a quatre pattes comprend que pour se soulager il faut qu'il pose ses pattes avant sur le sol mais il ne le peut pas car alors à chaque fois il se pend un peu plus d'où le fait que c'est avec ses doigts qu'il effleure le sol, ne pouvant jamais poser sa patte entièrement sur le sol comme le fait le pianiste qui appose sur le clavier ses doigts sans jamais poser ses mains dessus.
Ils finiront par se pendre après des heures et des heures à essayer de se maintenir uniquement par les pattes arrières et cette technique, de loin la plus cruelle, est celle qui leur réservera l'agonie la plus longue et ça c'est "tocar el piano"


Des photos de galgos pendus selon la technique "tocar el piano" et la position dans laquelle on les trouve dès lors que les cervicales ont cédé