LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Après la gloire
Journal de bord d'un rescapé
Quand l'Amour parle plus Fort
Au Revoir Nana
Le courrier de NLVerdier
Sacha l'elegant
La dance du piano
La solution finale
Lettre aux galgueros
Quelle experience
Récit d'Amour
Révolution Pacifique
J'ai adopté un long-nez
D'ou viens-tu?
Picasso
Je la vois...
Macarena
Mon coeur a grandi
arrivee des levriers
Macarena

Macarena,

 
Macarena était une galga de 6 ans. Après des années de calvaire elle a échappé à ses bourreaux et a été recueillie par un refuge en Espagne. Elle avait trouvé des adoptants et devait partir. Les galguéros sont venus forcer la porte de sa cage pour la voler mais ils n'ont pas réussi et alors par rage et aussi pour montrer qu'elle ne leur échapperais pas... l'ont empoisonnée. Maintenant Macarena est au ciel, c'est la fin de ses souffrances et une chose est sûre elle a trouvé pour toujours la paix, Là-haut, elle a réussi à sauver sa peau.
Très souvent il y a des tentatives de vols sur les galgos déjà récupérés par des associations de la part des galguéros et les gitans pour avoir un chasseur gratuit et pour pouvoir ensuite les brûler vifs ou les pendre etc.... s'ils ne sont pas performants.
 
 
L'être humain ne sait pas qu'il est une partie intégrante de la création, une poussière dans l'Univers. Il est loin d'être le maître absolu mais il se comporte comme tel .Dieu lui a donné un cerveau pour qu'il l'utilise pour les inventions et il s'en sert pour la perversité. En attendant il n'a que ce cerveau et ses performances physiques sont amoindries. En attendant c'est le plus impure et le plus méchant des créatures de Dieu. En attendant c'est lui qui a inventé la bombe, c'est lui qui fait la guerre. C'est lui qui sait exploiter et faire souffrir ses semblables et les animaux et même toute la terre dans des manières les plus  abominables. En attendant c'est aussi lui qui est en train de détruire la terre. Il est le seul animal doté de méchanceté, vice, perversité, sadisme, jalousie, malhonnêteté etc..
Maintenant ma question reste la suivante : Je sais que tous les humains ne sont pas méchants. Peut-être leur nombre est même supérieur à ceux qui le sont. Pourquoi alors se faire régir par ces humains-là? J'ai peut-être aussi la réponse. C'est les indifférents qui font le poids. Chacun doit se poser la question s'il fait partie de ces indifférents ou pas. Ce que nous subissons tous, ce n'est pas par la faute de quelques ordures qui font des horreurs, mais parce que nous ne bougeons pas et restons impassibles à regarder ces horreurs.
 
Les maltraitances faites sur les lévriers galgos et greyhound par une poignée de gens doivent être punies par les lois.  Le journal Migros parle de  ces martyres en disant que l'industrie de la course fait vivre des gens et cette industrie a, si on veut des déchets!!!! Oui des déchets,  qui sont traités comme tels avec la différence que c'est des êtres vivants qui n'ont jamais connu aucune main qui les caresse ou les remercie de leurs exploits. Ils sont traités comme des objets, jetés dans des cages froides et pire, car les objets ne sont pas au moins maltraités et torturés, le seul crime qu'ils ont commis c'est d'être nés, ils paient pour leurs aptitudes. Ils sont exploités dans des manières les plus inhumaines pour remplir la poche de quelques personnes sans scrupules. Les autres pays européens absorbent une partie minuscule de cette misère et le reste! Est-ce normal que nous puissions ainsi traiter des êtres vivants? Les gens qui sont d'accord de vivre sur la souffrance et consommer de la souffrance doivent changer. Je suis sûre qu'il y a pleins d'autres moyens de donner du travail aux gens, il y a d'autres manières de gagner de l'argent que sur le dos fragile de quelques lévriers en les torturant. A la limite je ne suis pas contre la course des lévriers en soi mais je suis contre qu'on exploite et maltraité ces chefs-d'œuvre de la nature de cette façon affreuse. Qui est-ce qui paie? C'est ces chiens innocents et après c'est les associations qui vivent avec les dons des personnes de bon cœur et c'est nous les gens qui aimons et respectons les animaux. Nous payons toujours pour les horreurs et les erreurs de ce qui font du mal en toute bonne conscience. Tant que nous ramassons eux ils vont salir jusqu'à ce que nous nous réveillions et se rendions compte que ce que nous faisons ça ne couvre même pas une partie infime de ces souffrances. Nous devons empêcher ces gens de salir.