LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Après la gloire
Journal de bord d'un rescapé
Quand l'Amour parle plus Fort
Au Revoir Nana
Le courrier de NLVerdier
Sacha l'elegant
La dance du piano
La solution finale
Lettre aux galgueros
Quelle experience
Récit d'Amour
Révolution Pacifique
J'ai adopté un long-nez
D'ou viens-tu?
Picasso
Je la vois...
Macarena
Mon coeur a grandi
arrivee des levriers
Récit d'Amour

 
Un beau récit d'amour...
 
Chère Madame,

Nous vous proposons un petit bilan de la vie de notre grey chez nous après un mois.

Notre étonnement provient essentiellement de sa capacité à s'adapter à notre vie de famille. Tout semble facile avec elle. Les enfants l'adore, du plus petit au plus grand. Nous aussi d'ailleurs. C'est un vrai plaisir de vivre avec elle. Elle est d'un calme et d'une douceur sans égal. Elle comprend rapidement ce que l'on attend d'elle. Par ex. : il n'a pas été difficile de lui faire comprendre qu'elle ne doit pas quémander de la nourriture pendant que l'on mange, ni prendre sur la table. Le dernier attrait pour elle est encore la poubelle …

Moyennant l'utilisation d'un journal roulé sur le museau (une seule fois), son instinct de prédateur a pu être contenu, afin de protéger les petits animaux familiers de la maisonnée (lapin, cochon d'Inde.)
Un simple "non" à l'heure actuelle suffit. Elle dort même dans la même pièce que le lapin. Avec les enfants, elle est capable de s'adapter à leurs capacités (marcher au rythme d'un enfant de 19 mois). Elle n'est jamais brusque avec eux. Bien au contraire, elle répond avec flegme aux éventuelles brusqueries des plus petits.
L'aîné – qui a 12 ans – peut la promener seul sans problème.

La dernière difficulté majeure demeure les rencontres avec des animaux plus petits à l'extérieur (hérissons, chats …) et les petits chiens qui lui aboient contre. Là, nous imaginons un travail avec un éducateur. Cependant, nos essais de promenade en ville (centre de Lausanne) sont tout à fait concluant. Elle est un peu stimulée, mais sans excès. Elle est montée dans un bus comme si de rien n'était. Une visite dans un magasin s'est déroulée dans le plus grand calme.

Dire qu'elle apprécie de se promener dans les vignes ou en campagne avec nous est tout à fait visible. À la maison, il en est de même. Elle a un petit côté "pot de colle", comme si elle avait besoin de se rassurer que l'on est bien là. Elle est câlinée et bisouillée par tous les membres de la famille. Elle en redemande régulièrement. Nous la voyons se détendre de plus en plus (port de tête moins bas, queue se courbant en col de cygne), voire un petit instant de laisser aller au réveil comme un jeune chiot qui joue et qui est tout content.

Pour les questions de santé, nous observons une claudication du train arrière gauche. Nous envisageons de consulter un ostéopathe pour animaux, afin de voir ce qui peut être fait. Elle a manifesté occasionnellement de la douleur par des jappements plaintifs. Pour le reste, il n'y a rien de remarquable, ce qui fait que nous la présenterons au vétérinaire d'ici quelque temps, il n'y a pas urgence.

Avec nos meilleurs messages.
 
 
famille Badan
 
 
 
 
 
 
 
30.06.2007


Ce texte édifiant demontre au détail les dificultés qu'on peut trouver chez le grey à son arrivée chez nous. Nous remercions Monsieur Badan et sa grande capacité d'observation qui demontre son grand intèrêt par son grey et sa merveilleuse famille . Merci