LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Bon à savoir
Chez vous
Chien et enfant
Alimentation
Le greyhound
Le galgo
Le podenco
Un peu d'histoire
Bon à savoir

 
 
 
                
 
 
 
 
 
 
Oubliez qu'il s'agit d'un chien de course, ce qu'il préfère c'est votre canapé! Ne les faites pas courir trop... 

Ne traitez pas votre chien comme un enfant, il a juste besoin de votre respect et amour, au risque de devenir en 2 mois à peine un chien pourri gâté qui ne fera qu'à sa tête .

Les lévriers sont des chiens de chasse à vue, ce qui veut dire qu'un animal de petite taille qui court au loin,  fera l’objet d'une poursuite éventuelle. Une voiture ou un camion s'approchant de l'un ou l'autre côté à ce moment là ne sera pas aperçu par le chien qui a dans sa mire une proie.  
 
 
 
Ceci peut signifier une mort  prématurée de l'animal que vous venez juste de sauver et la mort d’un lapin, d’un hérisson ou autre, eux aussi enfants de la nature.
 
 
 
Pour cette raison, il est impératif que vous mainteniez votre lévrier en laisse à tout moment  à moins que vous vous trouviez  dans un secteur sécurisé.
 
 
 
 
 
La recette est simple : temps, amour, tolérance, patience et routine.
 

 
 
 
Les Dangers
 
L'antigel est mortel à tous les animaux et a une odeur et un goût doux d'amande qu'il les attire facilement. Soyez attentif  à tout ce qui peut être à portée de votre lévrier, il voudra tout, absolument tout goûter. Ceci inclurait des poisons, insecticides, etc...
 
 
 
 
 
Les laisses dites à « rallonge » sont dangereuses. Elles peuvent s’enrouler autour de ses pattes, le blesser et le faire hurler de peur.
 
 
 
La marche rapprochée est une des meilleures façons de gagner son respect et de mettre en place une hiérarchie.
  
 
 
Plus vous marchez, jouez, et accompagnez votre chien dans les premiers temps, plus la transition du lévrier vers sa nouvelle famille se fera rapidement.

Votre chien a besoin de ses promenades quotidiennes, il les attendra avec grand intérêt. Si vous allez en forêt n’oubliez pas de lui mettre sa muselière, les animaux de la forêt vous en remercieront,  à moins que votre lévrier ne s’intéresse plus à la chasse.

   
 
 
Abstenez-vous de le faire courir autours des champs qui sont démarqués par  des fils de fer. Leur conditionnement stupide pendant leur vie de coureur a fait d’eux des enfants sans peur car ils ne connaissent rien et ne mesurent pas le danger;  ce sont des chiots dans un corps haut en pattes.  Vous devrez tout lui apprendre, tout lui montrer. Par contre, vous serez aussi stupéfait de leur intelligence et leur rapide apprentissage.
 
 
 
Si vous le laissez courir, assurez-vous que le terrain soit assez égalisé afin d'éviter qu'il ne se blesse aux pattes. Pensez a un Formule 1 en train d'évoluer dans un terrain pour 4x4. Très dangereux!!!!

Des bottes leur protegerons les pattes quand ils coursent en forêt.

Le manque d'exercice physique et mental, l'emprisonnement prolongé, l'ennui et la solitude sont des causes générales qui génèrent un mauvais comportement.
 

 
Si vous êtes à la plage, il se fera une joie de faire le fou et courir quelques instants, mais faites particulièrement attention s’il galope dans l’eau, le Grey est un pauvre nageur et il pourrait facilement se noyer en raison de sa morphologie et de sa pauvre masse graisseuse. De même, n'oubliez pas le danger que représente une piscine !
 
 
 
Si votre lévrier refuse de bouger, cela signifie qu’il est effrayé par quelque chose. La meilleure chose à faire est de lui parler.  Ayez toujours avec vous des récompenses attirant ainsi son attention.

 
Protégez votre lévrier du soleil afin que son poil ne se décolore pas et ne le faites pas marcher ou courir trop longtemps lorsqu'il fait trop chaud.