LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Bon à savoir
Chez vous
Chien et enfant
Alimentation
Le greyhound
Le galgo
Le podenco
Un peu d'histoire
Un peu d'histoire

 
 
 
 
 
 




L'origine du lévrier est profondément enracinée dans l'histoire ancienne. Peintures murales de chiens remarquablement semblables au lévrier existent depuis plus de 4000 ans.
 
 
 
 
Le lévrier était tenu en haute estime, comme en témoignent les images gravées sur les murs des tombes égyptiennes antiques.  
 
 
Les Pharaons estimaient leur lévrier parmi tous les animaux, à la fois comme chien de compagnie et chasseur.
 
 
Il a été établi que le lévrier est arrivé en Angleterre il y a environ 3500 ans.
 

 
Leur lien avec la noblesse se crée en 1014, lors que le roi Canut décrète les lois de la forêt, ou il est dit que seuls les nobles devaient posséder et chasser avec des lévriers.                                                       
 
 Les lévriers dorment souvent les yeux ouverts
 
 
Les lois de la forêt ont été abolies dans les années 1500 par la reine Elisabeth I, qui a par la suite entrepris la première des règles formelles de la course de lévriers, inaugurant ainsi officiellement le « Sport des Souveraines ».
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A la fin des années 1800, le lévrier est exporté en Amérique afin d'aider les agriculteurs, mais cette arrivée, très vite ensorcèle la gourmandise humaine et la course sera bientôt fortement exploitée.
 
 
 
 
 
 
 

 
Le greyhound est un chien de chasse à vue et aussi  le chien le plus rapide au monde, ainsi en 1912 Owen Patrick Smith inventa le leurre mécanique.

La première piste circulaire ouverte en 1919 à Emeryville, en Californie. Bien que cette piste ne fût pas très réussie, elle a ouvert la voie au développement de l'industrie des courses de lévriers en Amérique et ailleurs.

Mais que fait t’on des lévriers qui ne sont pas aptes à courir ? Et quand ils ne courent plus ?
 
 
 
 
 
Malheureusement, la plupart est effacé bien avant.
 
Pas tous les léviers ne deviennent des superstars de la course et c'est là où des organismes comme le nôtre  s’impliquent.
 
 
Si  le lévier ne gagne plus une bonne place, il sera détruit. C'est pourquoi nous existons…pour leur sauver la vie !
Nous courons pour eux....