LEVRIERS SWISS ADOPTIONS
Greyhound Swiss Adoptions
Bon à savoir
Chez vous
Chien et enfant
Alimentation
Le greyhound
Le galgo
Le podenco
Un peu d'histoire
Le greyhound


Le Greyhound est un chien spectaculaire, trop câlin, curieux, grand observateur mais surtout bien dans sa tête, il est très équilibré.

 

Il aime l’être humain et il a vite oublié la dure vie d’emprisonnement pour se délaisser sur nos canapés et nos lits s’il lui est permis de le faire.

 

Surtout il aime les enfants et se laisse caresser par tout le monde dans la rue, très sociable et agréable a vivre avec, le greyhound est cependant, un chasseur, 3 caractéristiques doivent être prises en compte car le grey n'a jamais connu d’autres races que la sienne.


 

Sociable, attachant : il aime la présence humaine et ne peut être laissé à la maison des journées entières tout seul, il déprime fait des bêtises et en sera malade. Le lien entre maitre et chien se perdra et pour le récupérer il va falloir un grand travail auprès d'une comportamentaliste.
Dans ce qui concerne  les  petits chiens 8races qu'il ne connais pas ni reconnait comme étant des chiens) et chats le plus il sortira avec vous (en muselière) le plus vite cette adaptation se fera.

Pas de soucis avec les êtres humains toute taille, il aime les enfants, il est  parfait en visite en voiture, partout. Il ne répond  pas aux aboiements des autres chiens.

 

 

Pure race très triée : Il a gardé tout les codes de sa race et de sa condition de chien, en meute ce sera un loup, la muselière est obligatoire quand un groupe de greys formé par plusieurs males se rencontrent pour jouer en liberté, ou le plus faible sera éliminé par le groupe. Pensez aux loups ! En laisse il n’y a aucun souci si le groupe se rencontre ou en présence rapproché et contrôlée par le maitre. Ceci est toute à fait naturel mais nous avons l’habitude de presque asseoir nos chiens à table avec nous et n’écoutons pas leur nature, en faite les chiens d’aujourd’hui ne jouissent plus de la liberté d’être simplement des chiens. Ils payent ce prix et nous celui d’un jour, après un accident, de voir  personne  comprendre pourquoi et…le chien est juste…méchant !


Il convient aussi de comprendre qu'il ne s'agit pas d'un jeune enfant, il s'agit d'un chien qu'il faut eduquer et dés le premier jour ne pas lui laisser faire ce quil veut, au risque de le voir essayer de vous soumettre à vous   sous sa direction, du faite qu'il a gardé tous ces codes de vie en meut, en groupe.

 

 

Instinct de Chasse : le grey a été entrainé que pour une chose, courir après un truc qui bouge et l’attraper, le leurre. Si bien qu’interdit, nous savons que les entraineurs leur donnent des lapins vivants. De ce fait soyez bien attentifs, car tous les animaux de petite taille peuvent être mal interprétés par le grey, s’il na pas comprit qu’il s’agit d’un petit chien, chat, il l’attrapera avec ses grands dents. Remarqué que vous n’entendrais pas le grognement qui fait un chien qui est en train d’attaquer, car en faite le grey n’est pas agressif du tout, il n’est pas en train d’attaquer pour tuer,  il attrape l’animal dans sa gueule, enfilant ces longs dents dans son petit corps….le drame…

 

 

L’introduction aux petits chiens, chats et autres animaux de la forêt est très important, le port de la muselière pendant le  premier mois suffit a ce que grey aie le temps de reconnaître que les bêtes de petite taille sont en faite des animaux comme lui.

Si par contre vous décidez de ne pas lui faire porter la muselière en promenade ou il y a des petits chiens ou en forêt, vous serais responsable de la mort des petites bêtes qu’il attrapera sans le savoir, sans le comprendre et le processus prendra plusieurs mois.

Rappelez vous la muselière n’est qu’un outil que vous allez bientôt mettre de côté définitivement si vous suivez nos conseils.

 


Leur vie de """stars

 
 
 
 
 
 
 
 
Jusqu'à 1 an, le chiot reste dans sa ferme d'élevage.
 
 
 
 
Il est soigné correctement et bien nourrit. Sa vie d'insouciance se termine vers 12 mois où   il est transféré dans un chenil de "formation". Les choses sérieuses commencent, il va apprendre à courir, vite, toujours plus vite....


 
 
Premier tri: Si le chien n'a pas été sélectionné pour la course ou  quand les résultats ne sont plus satisfaisants, l'horreur commence.
 
 
Généralement  son entraînement est  terminé entre 14 et 18 mois d'âge. Il va subir une sélection pour savoir s'il est vraiment apte à partir sur le cynodrome. Les chiens non sélectionnés sont éliminés.
 
 
 
 
Il est alors placé  en cage   ou son entraineur  devra veiller à tous ses besoins. Un entraineur peut avoir jusqu'à 40 lévriers de course sous sa responsabilité. Un lévrier, comme tout autre athlète, est très bien pris en charge par son entraîneur.
   
 
 
Son programme alimentaire et le repos sont très stricts pendant sa vie de courses. Il passera sa courte vie de "star" dans une cage, comme un esclave  soumis, isolé,  coupé du reste du monde simplement pour le plaisir des gens qui parieront sur lui.
 
 
 
ET APRES.......LA FIN.......
Dans une industrie aussi grande et jouteuse, il n'y a pas de place pour ceux qui ne sont pas rentables et moins encore pour ceux qui l'ont jamais été.
 
Quand les résultats ne sont plus satisfaisants.....ils sont éliminnés à coup de pistolet d'abattoir, des tambours sont faits avec leur peaux qui est très fine, l'euthanasie est trop chère!
Les plus chanceux  pourront compter sur l’aide d' organisations comme la nôtre pour leur venir en aide et les sauver de l'euthanasie mais si quelques dizaines sont "sauvés" des centaines, des milliers vont mourir chaque année.